Droit de vote aux résident-es en France, et non droit de vote pour les exilé-es fiscaux !

>> PÉTITION <<

Droit de vote aux résident-es en France, et non droit de vote pour les exilé-es fiscaux !


static1.squarespace.com

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-droit-de-vote-pour-les-%C3%A9trang%C3%A8r-es-et-non-droit-de-vote-pour-les-exil%C3%A9-es-fiscaux?recruiter=604197893&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

 

Je suis arrivée en France en 2001. J’ai demandé ma naturalisation, et elle m’a été refusée. Pourtant, l’année prochaine, j’aurai vécu autant d’années en France que j’en ai vécu auparavant dans mon pays de naissance, le Maroc.

En France, j’ai créé une association, écrit un livre préfacé par une députée française, participé à des campagnes électorales. C’est dire comme je me sens fusionnelle avec ce pays dont je respire l’air depuis seize ans ! Alors j’ai envie de dire au nom de tou-tes les résident-es vivant en France : On vit ici, on travaille ici, on cotise ici, on paye nos impôts ici, on subit les mauvaises lois et on jouit des bonnes ici. Notre voix citoyenne doit compter !

D’ailleurs, quand on a le droit de vote et qu’on fait donc partie du « corps » électoral, on est justement beaucoup plus intégré-e ! On sent qu’on est un membre vivant de ce corps qu’est la cité politique, et non en périphérie. On devient décisionnaire et coresponsable du sort commun et de la décision collective, et non infantilisé-e. Glisser le bulletin dans l’urne, s’intéresser préalablement aux programmes et aux débats politiques qui vont impacter nos vies, quelle meilleure stratégie d’intégration (qui ne doit pas rimer avec soumission mais avec participation), plutôt que d’être des spectatrices et spectateurs passifs et éloignés ?

L’impôt est un devoir, son pendant est le droit de vote. De ce fait, je propose qu’on sanctionne toutes ces riches célébrités et hommes/femmes d’affaire qui assument l’exil fiscal, en les privant du droit de vote tant qu’ils ne cotisent pas en France, car ils ont profité de l’hôpital public, de la sécurité sociale, de l’école républicaine, laïque et gratuite, mais refusent de participer à leur financement une fois pleines aux as.

Puisqu’on nous parle de moralisation de la vie politique et de révision constitutionnelle, donnons au mot « citoyenneté » tout son sens :

Droit de vote aux personnes résidant en France et sanction politique pour les exilés fiscaux !

fReOqTWkqqqrDLc-800x450-noPad

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s