Féminisme : À quoi jouent les verts ?

 

Cela fait plusieurs mois que j’ai les sourcils qui s’agitent quand j’entends parler d’EELV. Pourtant, j’aurai tout lieu d’avoir de l’estime pour ce parti. Ce n’est pas pour rien que j’ai participé à ouvrir, avec les efFRONTé-e-s, un squat féministe & écologique en janvier, où j’habite en ce moment. C’est une thématique qui me tient très à cœur depuis que je suis toute petite.

J’étais très contente, il y a quelques années, de participer à leurs universités d’été et d’y retrouver quelques copines. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, je tapote nerveusement de la semelle quand je rencontre leurs militants, et pour cause.

Depuis près de trois ans, on ne voit plus de vertes aux réunions du Collectif National des Droits des Femmes. Le Parti ne signe même plus les tracts unitaires du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, et aucun de leurs drapeaux ne flotte dans nos manifestations. En cause ? Un désaccord sur la question de la prostitution qui commence à prendre des proportions telles qu’EELV se rend de plus en plus coupable d’amateurisme et d’irresponsabilité quand il s’agit de définir leur ligne ou leurs votes dans les diverses assemblées.

Pourtant,

… le parti n’a pas une ligne aussi lapidaire qu’on peut le penser. En février, leur conseil fédéral votait son positionnement officiel sur la question: 61,8% des votants rejetaient la pénalisation des clients de la prostitution. Il fallait 60% pour que ce positionnement soit validé. C’était just. Le nouveau porte-Parole National du Parti, Julien Bayou, était monté en tribune pour défendre la pénalisation. Sur notre FéminisTélé, il n’hésitait pas à promouvoir sa position abolitionniste. Le débat fait donc encore débat.

Or, depuis que la proposition de loi d’abolition de la prostitution de Mme Belkacem fait le tour des médias, EELV perd complètement les pédales. En novembre dernier, je me suis retrouvée sur la même tribune que le député vert Sergio Coronado lors d’un débat sur les droits des femmes. Le moins que l’on puisse dire est qu’il y avait comme un malaise entre lui, la salle et les personnes assises à ses côtés, c’est-à-dire les associatives féministes. Je vous laisse regarder la vidéo. Un mois plus tard, nous nous réjouissions du vote du rapport Honeyball au Parlement Européen sur « l’exploitation sexuelle et la prostitution et leurs conséquences sur l’égalité entre les hommes et les femmes », contre lequel une bonne partie des eurodéputés verts avaient voté.

Nous allions très vite déchanter.

Colère et stupéfaction ! Le rapport Zuber pour « garantir le respect du principe fondamental de l’égalité de rémunération à travail égal entre les femmes et les hommes » est rejeté au Parlement Européen. L’aile réactionnaire de la droite et l’extrême-droite jubilent et nous infligent un tonnerre d’applaudissements. La gauche est dépitée. Et les verts ? Il ne manquait que quelques voix pour que le rapport soit validé. Les leurs ! En cause ? Une petite ligne sur la prostitution qui a provoqué l’abstention de 25 eurodéputé-e-s écolos (dont messieurs Bové et Cohn-Bendit) et laissé les pires réacs bloquer un manifeste pour les droits des femmes. Tout ça au nom de la poignée de personnes prostituées qui ne sont pas issues de réseaux de traite, comme l’a encore mis en lumière la campagne Bring Back Our Girls, qui a jeté un coup de projecteur sur le proxénétisme nigérian.

Le rejet du rapport Zuber était d’autant plus douloureux qu’il suivait de près celui d’Estrela, qui portait également sur les droits des femmes. Mais c’est d’autant plus déchirant quand c’est un mouvement progressiste qui participe à ce rejet, alors que l’enjeu principal était de réaffirmer la défense globale des droits des femmes et l’accès à l’avortement gravement remis en cause en Espagne.

Cette attitude revancharde survenait quelques jours après l’adoption du rapport Honeyball. Verts de rage, les écolos ont commis la lourde erreur politique de mettre en danger le rapport Zuber, à quelques jours du 8 mars, journée Internationale des droits des femmes. Sur terrafemina, la socialiste Véronique De Keyser ne décolère pas. Le Mouvement du Nid y va aussi de son coup de gueule. Plusieurs personnalités féministes protestent en cosignant une tribune.

Face au tollé, EELV a balbutié une explication de vote. Mais il n’y a qu’à lire les commentaires postés sur le lien pour deviner qu’il n’a pas fait mouche.

Depuis, les sourires se crispent et les noms d’oiseaux se murmurent quand nous rencontrons EELV sur le terrain. Il y a quelques jours, au rassemblement des résistances et des alternatives, Pascal Durand vient me serrer la main. Franche, je lui ai expliqué que le fossé se creusait entre son parti et le mouvement féministe.

L’ancien porte-parole d’EELV commence par prendre un ton un peu désinvolte pour dire que son parti « le saoule ». Je souris (ils sont quand même bizarres) mais j’insiste lourdement car, encore une fois, EELV a fait des siennes.

Les voilà qui présentent à l’Assemblée Nationale une loi terrifiante qui reprend, ni plus ni moins, les revendications des masculinistes sur la garde alternée. Branle-bas de combat dans le mouvement. Les communiqués fusent. Une pétition est mise en ligne. Un rassemblement est organisé lundi dernier devant l’Assemblée Nationale pour protester. C’était sans compter l’étrange habitude qu’a pris ce gouvernement de reculer dès qu’un texte semble diviser. Il finit aux orties.

Je suis donc en face de M. Durand et j’énumère les incidents qui font pâlir l’image d’EELV auprès des associations féministes. Il n’en mène pas large. « J’étais contre cette proposition de loi. Et au Parlement, j’aurai voté pour le rapport Zuber, car il faut toujours prendre en compte le général, pas le détail ».

Oui, oui, oui…

Mais dites-donc, c’est bien votre parti qui a investi José Bové aux élections européennes ?

Un festival – que dis-je ? – la totale !

Sueurs froides. Après avoir boudé le rapport Honeyball et s’être abstenu sur le rapport Zuber, Bové se prononce contre la PMA !

Loin de faire dans la dentelle, il s’inspire de la méthode « spirituelle » de M. Valls qui a enterré la Procréation Médicalement Assistée depuis le Vatican, et profite d’une interview dans l’émission « Face aux chrétiens » pour lâcher la bombe. Les termes aussi, sont coquettement choisis :

« Je n’ai jamais varié, je suis contre toute manipulation sur le vivant, que ce soit pour les couples homosexuels ou hétérosexuels. Je ne crois pas que le droit à l’enfant soit un droit. La réflexion ne peut pas se couper en tranches sinon, d’évolution en évolution, il n’y aura plus de limite. Tout ce qui fait qu’on va fabriquer le vivant plutôt que de le laisser se développer pose énormément de problèmes humains et éthiques. Pour moi, tout ce qui est manipulation sur le vivant, qu’il soit animal, végétal et encore plus humain, est quelque chose qui doit être combattu. »

Animales, végétales et « a fortiori humaines » ?

« Tout ce qui fait qu’on va fabriquer le vivant plutôt que de le laisser se développer pose énormément de problèmes humains et éthiques » ?

Hem hem… la militante pour le droit à l’avortement que je suis a le front humidifié. Le mouvement féministe est médusé. À commencer par les propres camarades de M. Bové dont beaucoup prennent leurs distances. La sénatrice Verte Esther Benbassa l’accuse de confondre OGM et PMA, et les efFRONTé-e-s se contentent de le railler avec ce petit montage photo.

02

Quelques jours plus tard, nouveau scandale ! En me connectant sur facebook, je découvre un fil d’actualité suintant de colère et postant à qui mieux mieux des photos catastrophées: José a osé inviter le chanteur Bertrand Cantat pour soutenir sa candidature aux européennes. « On défend les mêmes valeurs, d’humanité, de respect de l’autre… ».

Heu ? Nous parlons bien d’un homme condamné pour meurtre qui a infligé dix-neuf blessures, dont sept résultant de coups à la tête ayant entrainé l’irréversible coma de Marie Trintignant. Ce n’est pas tout. Le chanteur est aussi gravement soupçonné de violences envers une autre de ses ex-compagnes, Kristina Rady, comme je le développe ici. J’avais alors moi-même, à la sortie de son dernier disc, dénoncé cette affaire sur BFM-TV et sur Europe 1.

Tout ça pour dire que ce n’est pas demain la veille qu’on réconciliera le vert et la violette, et j’espère bien que beaucoup de femmes ne se risqueront pas, ce dimanche, à envoyer leurs ennemis au Parlement !

Jose-Bove-et-Bertrand-Cantat-UNIQUE_pics_390

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. benomar dit :

    Féminisme et écologie ne sont pas faciles à relier sans un glissement risqué sur l’approche genre.
    Il y a un travail de convergence des concepts, intellectualiste peut-être, mais nécessaire pour y voir clair dans les choix politiques.
    D’instinct (souvent le premier pas sur le chemin du concept), je dirais que l’écologie est un choix de vie, de pensée et d’action qui ne peut aboutir si l’apriori genre n’est pas mis entre parenthèse.

  2. Jeans dit :

    C’est dommage que cet article fasse l’impasse sur le fait que la plupart des avancées concrètes pour les prostitué-e-s ont été faite par des amendements écolo. La possibilité de protéger activement les prostituées victimes de traite (avec un statut analogue à celui de repenti) vient directement d’un amendement de Sergio Coronado. La possibilité données à ces prostitué-e-s de se domicilier également. Les seuls qui ont mentionnés le déni total des pouvoirs publics sur la prostitution des enfants à Paris, de même (lire le rapport de l’IGAS). Enfin ils étaient assez seuls quand il fallait se battre sur la question des papiers des migrantes. Ca à en partie payer puisque dans la loi égalité femmes hommes, un amendement Benbassa a enfin obtenu que la femme qui a témoigné contre le réseau qui l’exploité obtenait DE DROIT des papiers en cas de condamnation définitive. Jusque ici, le PS bloquait.
    La question de la pénalisation du client est une question complexe qui fracture le camp progressiste. Il suffit de voir le vote chez EELV, au sein de groupes parlementaires, ou même le récent vote de la CNCDH. Caricaturer les un-e-s et les autres ne mènera à rien.

  3. barrylou dit :

    Et aujourd’hui , suite aux résultats des élections !!!!!!!!! que pensez vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s