5 mai 2013: autopsie d’un échec !

seul au monde

Une catastrophe ! Une calamité !

Un échec cuisant…

– que dis-je –

La fin du Front de Gauche ?

Ah lala lala lala. Nous avions tant misé sur ce qui devait être une très grande journée de mobilisation. Que de préparatifs, de tractages, de drapeaux accrochés aux aurores, de discours, d’appels, d’agitation médiatique, de tout ça (pour ça) ! Au lendemain du bide, la gueule de bois est cuisante.

Pourtant, les raisons ne manquaient pas pour user nos semelles. Affaire Cahuzac. Déni d’amnistie pour les syndicalistes condamnés sous Sarkozy, une ère qui n’était pas tendre avec les travailleurSEs en lutte. Orientation économique dont on se demande ce qu’elle envie à un gouvernement de centre droit…

Nous aurions dû voir parader, en cascades incessantes, des dizaines de cortèges de boites en lutte, de partis de gauche divers, d’associations, de manifestant-e-s venus des quatre coins de la France. Au lieu de ça, ce qui devait être une superbe occasion de porter les idéaux historiques de la gauche, a tourné au RDV manqué.

Manif à Mélenchon ?

Sans doute a-t-elle était ébranlée par les mises en garde sévères des ministres, mais Eva Joly a finalement entendu la voix de la raison. Les drapeaux verts n’ont guère flotté de Bastille et Nation.

eelvEva Joly a publié un tweet courroucé contre la photo ci-dessus, qui laissait croire qu’elle aurait pris la parole, alors qu’elle rendait service à un technicien en faisant un test micro.

Le cortège EELV qui s’était trompé de week-end et devait aller à NDDL s’est retrouvé piégé, en chemin, par la manifestation.

La veille, Benoit Hamon avait haussé le ton en accusant les manifestant-e-s de souhaiter l’échec de la gauche. La gauche au pouvoir ? La RGPP, qui a inaugurée le quinquennat Sarkozy en saignant les fonctionnaires, les agents et le service public, n’est toujours pas abrogée. La cure d’austérité continue sous la gauche (60 milliards d’euros !), de même que la loi HPST (restructuration de l’hôpital public) qui a entrainé les fermetures de dizaines d’hôpitaux de proximité, de maternités et de centres d’IVG.

Mme Belkacem a déclaré à propos du « Coup de balai » qu’une telle expression «résume à elle seule l’impuissance politique dont est porteur Jean-Luc Mélenchon». Abjurant une formule qui fut celle de Ségolène Royal, dont elle était pourtant porte-parole en 2007, elle a accusé JL Mélenchon d’agiter du vent. Elle ne croyait pas si bien dire.

Il a plu des cordes !

pluie

La raison du désastre ?

Pour quelle raison ni Eva Joly, ni Clémentine Autain, ni Pierre Laurent, ni Olivier Besancenot, ni Edwy Plenel, ni Christophe Alevêque, etc. n’ont voulu se joindre à la « manif de Mélenchon » ?

plenel

Clémentine Autain a été emportée par la modeste foule tandis qu’elle allait chercher sa baguette de pain, et Edwy Plenel s’est contenté de taper la bise aux manifestantEs sur le chemin de la piscine.

Il y a de quoi être troublé par le vide intersidéral qui a hanté le 11ème arrondissement de Paris. Les françaisEs ont pourtant toutes les raisons d’être favorables à une réforme démocratique des institutions, puisqu’ils sont de plus en plus nombreux à se plaindre de devoir voter « pour contrer l’extrême-droite » au premier tour et « par défaut » au second, à être écœurés par l’affaire Cahuzac, et majoritaires à rejeter le Traité Constitutionnel Européen en 2005. D’ailleurs, la VIe République a aussi été le mot d’ordre d’Arnaud Montebourg, « surprise » des primaires socialistes avec 17,19 % des voix.

Eva Joly avait également porté le mot d’ordre au nom d’EELV pendant la présidentielle de 2012. En parlant d’écologie, nous pouvons raisonnablement imaginer que, face à la récente tragédie de Fukushima et notre préoccupation grandissante pour l’impact de l’environnement sur la santé, nos concitoyenNEs songent à mettre en œuvre une société responsable pour éviter que l’écosystème ne sonne le glas de l’humanité !

Pour ce qui est de la lutte contre l’austérité histoire d’avoir un hôpital public bien portant, d’augmenter le SMIC et les salaires, de protéger les services publics qui nous maintiennent dans de bonnes conditions de formation, d’accès aux soins, de transport… ces préoccupations ne sont pas des moindres en plein contexte de crise et de baisse du pouvoir d’achat.

Pouvons-nous franchement reprocher aux parisienNEs d’avoir évité de choper la crève, en plein entre-deux saison qui n’en finit pas, en manifestant sous une pluie torrentielle ? Car le ciel, en ce 5 mai 2013, ne fut pas clément : les arbres dégouttaient, le vent hurlait, les branches voltigeaient, le ciel était désespérément gris et glacé !

pluie

Par soucis d’honnêteté: ont été barrées toutes les personnes qui n’étaient que des passantEs, et non des manifestantEs.

Au final, seulEs 30 000 manifestantEs (selon la préfecture) ont défié la mauvaise humeur de ce timide printemps, en défilant pendant cinq heures de Bastille à Nation. Pour ce faire, elles/ils ont dû manifester en file indienne, ce qui aura au moins offert à celles et ceux qui étaient restés au chaud derrière leurs fenêtres un spectacle pittoresque.

foule

Par respect pour les passantEs, nous les avons floutés.

vrai

Publicités

23 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Abelli dit :

    J’ai fini la lecture de cet article avec un sourire aux lèvres.
    Cependant j’ai eu un peu peur au début car l’ironie n’était pas immédiatement évidente. Attention à ce que certains pressés ne prenne pas le titre et les premiers paragraphes au pied de la lettre…
    Quoi qu’il en soit bravo pour ton engagement. Belle suprise!

  2. jcdrancy dit :

    question simple quel communiqué de la police annonce 30 000 personnes. Cherche bien, il n’existe pas !!!

  3. en effet , seules 30 000 personnes qui n’avaient rien d’autre a faire sont venus « en curieux », voir les personnalités qui se sont égarées sur le boulevard un dimanche après-midi … tout ça pour ça ! d’ailleurs les infos nationales n’ont même pas fait mention du pseudo rassemblement …
    (n’empêche que le début de l’article m’a pétrifié, mais tout est rentré dans l’ordre !!!)

  4. elisatreize dit :

    J’aime ce ton d’ironie ! excellent ! merci pour ce sourire… Et moi sous la pluie torrentielle de cette promenade en file indienne, je me suis débrouillée pour attraper une extinction de voix… 🙂

  5. Omar dit :

    Excellent!!!!

  6. Le chiffre de 30 000 personnes communiqué par Manuel Valls au préfet de police de Paris qui nous l’a communiqué en murmurant ne me parait pas très juste… 😉 Merci Fatima pour cet excellent article et surtout pour tes combats. 🙂

  7. et pendant ce temps là, d’autres fêtent un bien triste anniversaire ; celui de la mort de la gauche ? http://gauchedecombat.com/2013/05/06/lan-1-dhollandreou-le-mediocre-un-an-dimpuissance-caracterisee/

  8. gres olivier dit :

    bravo pour cette surprise , qui fut d’un suspense effroyable , mais qui finit par un happy end , finalement , et pour toujours , on ne lâche rien !!!!

  9. Arsène dit :

    Pitet 30’000 CRS venus maîtriser les gôchistes arméEs de rouges œillets et merguez, avançant l’étendard sanglant levé, brandissant de menaçants balais.

  10. Jung dit :

    suspens trop long …. j’ai eu du mal à finir, heureusement que la fin est bonne et surpenante. bravo

  11. Gabriel dit :

    Oui c’était exactement ça, les média ont bien raison de souligner à quel point les échecs des deux fronts, partis de l’extrémisme, de la guerre, de l’antisémitisme, du goulag, sont identiques en tous points!
    Suicidons-nous, nous n’en valons même pas la peine! Quel désastre!

  12. brutails dit :

    heureusement que j’y étais et que je savais que j’avais eu trop chaud à Bastille pour croire à ce canular!

  13. Madame,
    J’aimerais vous rencontrer pour un travail universitaire sur le féminisme. Comment puis-je vous contacter afin de vous développer mon sujet et le cadre de notre rencontre? Voici mon mail: rostaing.melanie@gmail.com
    Merci d’avance,

    Mélanie Rostaing

  14. emilio dit :

    si ça est un echec je vous en souhaite d’autres aussi grondé de foule jouissante et expressive..un bravissimi !!!! …bonne continuation l’Italie vous regarde….

  15. Un partageux dit :

    J’ai bien rigolé. La photo de Mélenchon en madone assistant à la descente de croix ! Eva Joly qui rendait service à un pote technicien. Et la section des Verts qui s’est trompée de week-end et de ZAD !

    Ouh la la ! Ça muscle les zigomatiques.

  16. Gège dit :

    J’étais, hélas dans mon « roking chair », bloqué par des vertèbres récalcitrantes. Mais , bien installé devant BFM, Itélé, LCI, j’ai vu que « nous étions 10 000, mais en arrivant au port, nous fûmes 180 000 ». . Ce n’est pas du Corneille, c’est du Gège, tout simplement.
    En tous cas, bravo pour cet article génialement capable de susciter la curiosité jusqu’au bout!

  17. Suzanne BIGONSKI dit :

    Tu m’as fait peur ! Tu n’as pas piti des camarades cardiaques !

  18. ROUME Bruno dit :

    Incroyable, à une cinquantaine d’amis, nous avions décidé de partir du Cantal en car pour faire notre marché du dimanche matin à la Bastille… Et puis surtout nous avions tellement envie de nous promener entre Bastille et Nation que 20h d’autocar n’étaient rien (d’autant que les aires d’autoroute, quel plaisir !). Et dans la soute du car, un groupe avait dû oublié des drapeaux et autres banderoles que nous avons maladroitement déployé pour voir ce qui était écrit juste au moment où Mélenchon passait en tenant en laisse une dame avec un drôle d’accent et des lunettes vertes. Nous avons été immédiatement enrôlés de force par cet excité vociférant des propos incohérents qui nous a obligé à marcher avec lui et à scander des revendications citoyennes non validées par Jean-Michel Apathie. Je demande pardon à Manuel Valls qui aurait pu nous prendre pour des manifestants et le supplie de venir nous délivrer de la cave de ce fou de Mélenchon où il nous retient depuis car la dame aux lunettes vertes commence à nous regarder bizarrement et on se demande si elle n’envisage pas de nous dévorer (il paraît que ça se pratique dans son pays d’origine).

  19. devaux ginette dit :

    Habitant dans l’Aisne j’ai organisé un bus pour aller visiter ce jour là, justement, La Place de La Bastille, j’espère que les amis qui étaient dans ce bus n’ont pas trop dérangé justement ces « quelques manifestants »… Je m’en trouverai bien désolée croyez-moi ! Car je n’y étais pas personnellement, j’étais, pour cause de vacances, dans les Pyrénées Orientales… Et nous avons eu l’idée saugrenue de nous rendre le 5 mai à 10h30 devant le Castillet à Perpignan…avec mon mari et notre petite fille de 4 ans Suzanne. Magnifique cette place du Castillet …. nous avons vu quelques personnes avec banderoles, étiquettes FdG, PCF, CGT…. puis petit à petit cette assemblée s’est agrandie avec l’arrivée d’autres « décorés et badgés » Puis après des prises de paroles fustigeant le gouvernement en place et surtout la politique menée, politique que ne désapprouverait pas la Droite…., nous avons alors vu s’ébranler la foule et nous avons du suivre le défilé dans les rues de Perpignan… Il semble qu’il y avait au moins 1000 personnes…. Donc voulant éviter Paris, nous sommes allés à Perpignan… et nous sommes même passés en grosplan à Fr3 languedoc roussillon !!!

  20. Chiummo dit :

    Il est certain que quelques mal intentionnés se réserveront le droit de prendre en exemple le début de cet exposé, tout en oubliant de citer la fin et en y ajoutant « vous voyez, ils le reconnaissent eux-même leur fiasco ».

  21. Gleyze Jean Michel PCF dit :

    Merci pour ce sourire matinal, Ma main au feu que certains journaleux et autres solferinien auraient aimé écrire ce texte dans la réalité…. Dommage pour eux…. Parce que nous étions là et bien LA !!!!!

  22. J’ai été sidéré(au sens originel de « sidération ») à la lecture des premières lignes (jusqu’à très loin dans le billet!).
    Cette manif que j’ai malencontreusement manquée -pour cause d’entorse à la cheville le 28 avril(…en distribuant des appels à y participer!) m’avait été rapportée par les camarades, comme un franc succès.
    Mais, pour paraphraser Lordon, « d’un retournement l’autre », la fin m’a soulagé.
    Bravo pour tes talents de conteuse, qui comme tous les conteurs, délivre un contenu juste sur un mode badin.

  23. yves roquelet pg 33tard dit :

    bonjour
    je n’avais pas vu ça
    jamais trop pour les bonnes choses
    on aurait bien besoin d’une autre journée comme ça en ce moment
    merci en tout cas
    yr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s