Une commande

miroir

L’égocentrisme n’est pas un problème

tant qu’on n’a pas de problème d’égo.

Grâce à ces mots qui absolvent un grand nombre de génies à l’égo démesuré (Ferré, Brel, Picasso etc.) je confesse le plaisir que j’ai à me prêter au jeu auquel m’invite Nathanaël UHL. Un plaisir non exempt de volupté mégalo, comme c’est le cas pour le questionnaire de Proust. Répondre à des questionnaires est un exercice qui éveille sans doute quelque chose de vaniteux, de rassurant, de se sentir important et central. Le jeu est d’autant plus amusant qu’on cherche plus à faire un bon mot ou une réponse intrigante qu’à révéler quoi que ce soit de soi-même.

Voyons voir son questionnaire :

A quoi bon écrire ?

Pour les écrivaines de cœur, écrire est une discipline sévère. Je viens moi-même de sortir un livre (PUUUB !!!), ce qui a préalablement exigé d’en noircir la centaine de pages. Or si j’ai connue, concernant certains passages, la joie de trouver le flux magique d’où les mots coulent d’eux-mêmes, aussi fluides dans le style que riches dans le contenu, d’autres paragraphes m’ont valu une pénible mise au monde.

Écrire est d’abord une bonne façon de donner corps aux milliers d’embryons d’idées qui font les cent pas dans nos têtes, auxquels on ne donne souvent pas l’occasion de naitre. L’exercice de la mise en mot nous force à structurer nos pensées, à les réviser, à faire le tri entre celles qui valent la peine de voir le jour et les autres. C’est aussi une bonne façon de construire un argumentaire. Mais il ne suffit pas de cliquer sur word pour exécuter triomphalement la commande. Les idées que j’ai le plus efficacement construites sont souvent nées en ferraillant sur facebook pour convaincre des contradicteurs, dans la fièvre et l’envie d’avoir le dernier mot, tout en ralliant les centaines de paires d’yeux qui nous épient sur les réseaux sociaux.

Je suis quelqu’un d’assez bête à l’oral. Je pense qu’on apprend très jeunes à activer d’une certaine manière l’exercice de la réflexion et de la mise en mots, or très tôt j’ai écrit et très tôt j’ai été muette. De ce fait, je peux comprendre que certaines personnes aient parfois tendance à dévaluer l’intérêt de mes propos, autant qu’elles peuvent trouver que mes écrits valent la peine qu’on se penche dessus.

clavier en feu

Ton dernier coup de cœur musical ?

Je suis entrain de redécouvrir Arcade Fire, notamment l’album Funeral qui est une merveille. Aussi, j’ai découvert une chanson peu connue et très touchante de La rue kétanou, « Derrière ses cheveux longs« .

arcade fire

Quel est le ressort de ton engagement ?

Indéniablement, la condition des femmes fut ma porte d’entrée. Cette matière est faite de telle sorte qu’elle nous sensibilise à la cause de touTEs les oppriméEs, de tous les systèmes de domination et d’exploitation. Je suis convaincue qu’en réglant la question de la domination d’un genre sur l’autre, on pourra déconstruire et lutter contre beaucoup d’autres systèmes de domination, notamment le racisme, qui trouvent dans celui-ci leur modèle originel.

La première grande inégalité a été construite par un système cognitif qui oppose des catégories (le haut, le bas, l’actif, le passif, le puissant, l’impuissant, le sérieux, le frivole, le logique, l’irrationnel etc.) en les connotant comme masculines ou féminines, positives ou négatives, et c’est naturellement ce qui est masculin qui est positif. Ce modèle d’inégalité est à la source de toutes les autres formes d’inégalités. Le racisme n’existerait pas s’il n’avait pas eu déjà, pour lui permettre de placer intellectuellement son mécanisme, ce modèle de procédé discriminatoire et hiérarchisant. C’est pour cela que c’est un problème politique majeur et central, et c’est pour cela qu’il est si regrettable qu’on considère encore les violences faites aux femmes, les viols et les morts féminines comme de simples accidents du domestique, de la pulsion, du sexuel, du psychologique, de tout ce qu’on voudra, mais pas pour ce que c’est !

Feminisme

Est-ce que Malraux a raison : « le 21e siècle sera spirituel ou ne sera pas ? »

De quelle spiritualité parle-t-on ? Celle qui nous invite à un exercice d’introspection, pour redonner sens au monde et aux idées ? Ou celle qui nous impose d’obéir aveuglement à des dogmes et de les imposer à coups de bâtons ?

Nous sommes à une Ère où la civilisation vacille. Je prend l’exemple de la Télé réalité. Les puissances télévisuelles ont réussi à marchandiser quelque chose qui était pourtant difficilement palpable : le spectacle de la souffrance d’autrui. On convainc des quidams de s’enfermer dans un huit-clos, on braque des caméras sur eux, on les mets sciemment dans des situation de stress (claustrophobie, concurrence et conscience d’être épié) et on vend le spectacle de leur pétage de plomb aux spectateurs.

Certains enfants ont joué à ce jeu cruel, en enfermant une chenille et un scorpion dans une boite à chaussure pour savourer le spectacle d’une mise à mort inéluctable. Dans des situations de conflits politiques et de fascisme, l’expérimentation a pris l’humain comme cobaye. On enfermait et on filmait une mère et son enfant sans vivres, et on les observait pour voir à partir de combien de temps la mère allait tuer son enfant, ne supportant plus de l’entendre pleurer de faim. La version moins sanglante, mais toute aussi malsaine dans la démarche des spectatrices et spectateurs, a facilement pu être marchandisée.

téléréalité

La figure politique ou publique qui t’inspire le plus ?

J’ai beaucoup d’estime pour la députée Front de Gauche Marie-George Buffet, une grande travailleuse à l’Assemblée, une grande lutteuse dans la rue, une politique intègre et constructive du Front de Gauche, une féministe accomplie, enfin une personne adorable et tout-à-fait accessible. ❤

FRONT DE GAUCHE REGIONAL

Quand est-ce que tu écris sur Le Cri du peuple ?

On peut faire ça ?

smiley

Que penserais-tu de monter une coopérative d’information alternative ?

Si c’est féminisé, je vote pour 😉

plume rouge

Un seul film à conseiller à l’inculte que je suis ?

« Brazil » de Terry Gilliam.

Brazil

Quel est ton poème préféré et pourquoi ?

Je fond en larmes chaque fois que je lis ces deux poèmes que Victor Hugo a adressé à sa fille Léopoldine, morte à 19 ans: « Demain, dès l’aube… » et « Elle avait pris ce pli…« . Il faut consulter l’histoire de sa mort pour comprendre à quel point ces œuvres sont bouleversantes.

Léopoldine Hugo

Que faire ?

Je prend au mot Victor Hugo : « Ceux qui vivent sont ceux qui luttent. »

VH

Et Dieu dans tout ça ?

Il aura affaire à moi.

dieu

Découvrez le Blog de Nathanaël UHL >>>

Nathanael uhl

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. jchgirault dit :

    Je trouve sympa cette initiative pour deux raisons, d’abord , elle nous fait découvrir les blogs des un-e-s et des autres, mais aussi de mieux connaître les militant-e-s que nous sommes.

    Mes réponses , à d’autres questions, posées par Franck Boissier à découvrir ici:

    http://lebruitetlafureur.fr/un-peu-de-moi-dans-la-chaine-des-blogs/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s