CRISE FINANCIERE : Leurs casseroles vident les notres :-(

« Résist-A-A-A-nce ! » aurions nous envie de hurler depuis que ce « A-A-A » qui ne nous fait pas rire joue les maîtres chanteurs et prétend attaquer nos droits sociaux ! Toujours la même chanson, toujours la même mécanique qui engloutit les peuples dans l’ombre d’une épée de Damoclès : Des agences de notation venues de nulle part, et se moquant bien de l’intérêt commun ou de nos conditions d’existence, nous évaluent ou plutôt nous dévaluent comme c’est le cas depuis hier de la part de Standard&Poors !

Sauf qu’au lieu de blâmer les responsables de la saignée de nos comptes : les cadeaux fiscaux, les boulettes des traders, la Banque Centrale qui fauche les états en leur prêtant à des taux Harpagoniens D’AUTANT PLUS que ces états sont en difficulté, la rigueur qui étouffe la croissance et empêche les gens d’avoir les moyens de consommer (voire de subsister !) : d’avoir une école pour s’instruire et se former, un hôpital pour guérir quand on est trop souffrant pour travailler (on se demande ce que prétendent ceux qui disent que les moyens investis pour nous remettre sur pieds sont des dépenses et non un investissement !), des centres d’IVG accessibles à toutes, bref tout ce qui rend la vie supportable, nos services publics et nos droits, non, c’est toujours PLUS de rigueur qu’ils veulent nous administrer !!

Si Molière était encore des nôtres, après s’être gaussé des médecins charlatans, des juristes pédants et des experts ridicules, il aurait dédié sa prochaine pièce-portrait à ces gens-là !! … Hélas, ce n’est pas ce que pensent la plupart des politicien-ne-s qui courbent déjà la nuque et plient le genou devant la main invisible du marché, invisible mais non immatérielle puisque ses doigts crochus ont déjà imprimé sur nos droits, comme je vous le démontrerai tout-à-l’heure, des coups de griffes bien physiques et bien conséquents ! Il faut croire que l’exemple des grecs n’a pas suffit à démontrer que celles et ceux qui font les moutons se feront tondre jusqu’au dernier repli de l’aisselle !

Les bleus de la rigueur endolorissent déjà notre quotidien depuis le 1er janvier 2012. Je veux ici vous en donner un aperçu en vous citant ce qui a déjà changé – mais la liste n’est guère exhaustive :

  • La TVA à 5,5 % passe à 7 % dans de nombreux secteurs : les travaux dans les logements achevés depuis plus de deux ans, la restauration, l’hôtellerie et tous les titres de transport (air, mer, rail et route). Certains services culturels comme les livres et les services de télévision sont également touchés, ainsi que les intrants agricoles (engrais, pesticides, médicaments vétérinaires…). C’est enfin le cas des services à domicile, sauf ceux à destination des personnes handicapées.
  • La CSG et la CRDS sur les salaires augmentent : le calcul ne se fait plus sur 97 % mais sur 98,25 % de nos salairse.
  • Une nouvelle taxe touche les alcools de plus de 18 degrés.
  • La taxe sur les contrats de santé double. Il faut donc s’attendre à une augmentation de l’ordre de 4,7 % des mutuelles.
  • Un jour de carence est instauré pour les fonctionnaires en arrêt maladie.
  • Les indemnités journalières d’arrêts maladie remboursées par l’Assurance maladie baissent pour les salaires supérieurs à 2450 € brut, si l’entreprise ne compense pas.
  • Le tarif des transports en Ile-de-France va augmenter de 1,5 % suite à la hausse de la TVA.
  • Les tarifs du gaz augmentent de 4,4 % pour les particuliers.

Etc. etc.

Je disais tout-à-l’heure que peu de personnes politiques se sont indigné de cette façon de faire, or bien entendu je ne compte pas JL Mélenchon dans la mêlée puisqu’il a aussitôt réagit et appelé à résister face aux agences de notation. « La présidentielle devient un référendum entre résistance et soumission », a-t-il clamé ! Nous avons eu l’information de la dégradation de la note vendredi, au lendemain de son passage dans l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2 qui a fait un tabac en réunissant près de 3,2 millions de personnes, et qui a ravi une bonne part des téléspectateurs, j’ose l’affirmer compte tenu des divers témoignages que j’ai recueillis depuis : L’enthousiasme des participant-e-s à l’écoute collective que nous faisions du passage de Jean-Luc dans un café du 11ème arrondissement (on m’a rapporté que cet enthousiasme fut tout aussi grand dans les nombreuses autres écoutes collectives qui ont sillonné la France), et d’autres personnes qui eurent l’occasion de rencontrer Jean-Luc à Nantes où je l’accompagnais, et qui le félicitaient avec une visible émotion pour sa combativité.

Je pense à cette serveuse qui, dans le restaurant où nous dinions, a tenu à lui expliquer longuement le plaisir qu’elle a eu à l’écouter deux heures durant, et à débattre ensuite avec son fils, tous deux déçus du PS. Je pense aussi à cette femme de ménage de l’hôtel Ibis qui nous promit de rameuter tout son quartier populaire pour que ses ami-e-s viennent au meeting qui eut lieu au Zenith de Nantes, où plus de 6000 personnes remplirent une salle aussi gigantesque que bondée ! Ce matin encore, un inconnu m’interpellait sur facebook, suite à l’émission, pour me dire qu’il avait trouvé son candidat, ou plutôt son camp, le « Front de Gauche » et proposer de s’investir dans la campagne… que de manifestations d’adhésion en deux jours !!!

Je finis cette note rapide en vous invitant à venir à notre rassemblement devant chez l’ennemi – j’ai nommé Standard&poors » – au 40 avenue de Courcelle, à partir de 18h30. Notre candidat sera à nos côtés, armé comme nous de casseroles pour faire du bruit contre celles que ne cesse de trainer après soi un capitalisme de plus en plus agressif, nocif et totalitaire, et qui prétend faire de chaque crise qu’il provoque un nouveau prétexte pour nous saigner d’avantage !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s