FRONT DE GAUCHE 2012 : Macho Man Mélenchon ?

À la question « Jean-Luc Mélenchon a-t-il un problème avec les femmes ? », certaines rumeurs semblent trancher et fustiger l’intéressé.

Bon, qu’on se le dise comme je ne cesse de me le dire à moi-même: NON le sexisme n’épargne pas beaucoup d’intellectuel-le-s, de progressistes, d’artistes engagé-e-s ou de politiques de gauche, c’est même un des rares bastions réactionnaires – et c’est assez révélateur – que toute cette horde qui m’est généralement sympathique a tendance à dédaigner et à méconnaitre. Car pour prendre d’assaut la forteresse du patriarcat, encore faut-il être au courant de la radicalité des inégalités sociales entre les femmes et les hommes, mais aussi toutes les spécificités de la domination masculine qui a comme caractéristique de s’exercer dans toutes les sphères, économiques, symboliques, publiques et privées, en dépit des quelques victoires grappillées par le mouvement féministe. Ce poil de lapin ne semble pas si aisé à gravir pour nos ami-e-s intellectuel-le-s de gauche !

Les inégalités que le mouvement féministe s’applique à analyser depuis si longtemps, et que la gauche a parfois tendance à n’analyser qu’à travers le prisme de la lutte des classes, n’est que le petit bout de nez d’un iceberg géant qui grossit depuis la préhistoire et la naissance des stéréotypes genrés. Car le sexisme et la domination masculine sont tellement disséminés dans notre culture que celle-ci les invisibilise. En tant que militante féministe, je n’ai pas forcément sentie l’envie de sensibiliser outre-mesure mon candidat à cette question, préférant imposer la problématique dans le parti et les débats qui régentent la gestation du programme L’humain d’abord, tant j’ai l’impression que c’est peine perdue de vouloir faire un cours sur le patriarcat, les catégories connotées ou le déterminisme biologique à quelqu’un qui n’a pas forcément la disponibilité de temps et de concentration pour les écouter. Il faut aussi reconnaitre que le Parti de Gauche est un environnement particulièrement bienveillant pour ce qui est du féminisme, au moins dans son programme.

Et pourtant… je n’ai pu me défendre de dénicher chez Jean-Luc Mélenchon une qualité aussi inhabituelle qu’encourageante, et qui le soustrait sans trop de difficulté à l’écueil fatal du sexisme: c’est un homme curieux, plutôt humble, à l’écoute et qui sait se remettre en question, contrairement à ce que peuvent penser beaucoup de personnes qui le taxent un peu rapidement d’arrogance ou d’entêtement.

Ainsi, je trouve qu’au fil du temps, sans pour autant qu’il soit à ce jour un féministe accompli (l’est-on jamais un jour ?), il accorde à ce combat si particulier un rare intérêt, et je sais combien il n’est pas dans ses mœurs intellectuelles et politiques de penser qu’un seul combat parmi tous, celui du féminisme, pour des raisons très spécifiques dont je ferai l’objet de mon prochain article, est d’une certaine façon déconnecté des autres et doit être traité et mené de manière distincte. Rares d’ailleurs sont les politiques qui ont recours au mot « Patriarcat » de façon aussi systématique, comme j’essaye de le démontrer dans ce petit montage :


(Réalisation / Montage : Fatima-Ezzahra BENOMAR)

Alors oui, vous trouverez sûrement sur internet quelques petits discours suspects, quelques phrases malheureuses, ou quelques prises de positions problématiques proférés par le candidat du Front de Gauche. Beaucoup moins trash cependant que celles des autres, si j’osais l’onomatopée angliciste de surcroit :-p  mais je suis d’autant plus enthousiasmée par les grands progrès qu’il a fait depuis un moment, en témoigne son attitude exemplaire pendant l’affaire DSK, lorsqu’il a rappelé dès son premier communiqué de presse que « le viol est un crime » (même s’ « il n’y a pas mort d’homme » comme dirait Jack Lang 😉 ).

PS (c’est le cas de le dire): Je tiens à signaler que la réplique « La Présidentielle n’est pas un concours de beauté », contrairement à ce que prétendent certain-e-s internautes, a été prononcée bien avant l’investiture de Ségolène Royal et était adressée à tou-te-s les socialistes qui briguaient l’investiture en 2006.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Annie dit :

    j’avais déjà lu cet article précédemment. Rien ne m’a jamais choqué ou intérrogé (depuis plusieurs années avant le PG) sur les propos ou attitudes de jlm sur les femmes. Pour moi il est évident qu’il voit tout le monde égal. Mais si il a un caractère un peu soupe au lait c’est un autre sujet… concours de beauté n’est pas spécifique aux femmes quand on voit les hommes bientôt nous rattraper en matière de crèmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s